Charte

La Fondation dispose depuis sa création en 2003 de la plupart des instruments de gouvernance. Il ne lui manquait plus qu’une charte, qui a été formulée en ces mots par le Conseil de fondation en 2016 :

Notre mission

  • De par leur mandat de droit public, les établissements cantonaux d’assurance (ECA) sont tenus de pourvoir à la prévention des dommages, la lutte contre les dommages et l’assurance des bâtiments dans le domaine des incendies et des dommages dus aux éléments naturels.
  • La Fondation de prévention garantit le traitement des problématiques stratégiques à long terme pour la prévention des dommages éléments naturels aux bâtiments, avec pour objectif la recherche appliquée. Cette dernière tend à faire diminuer durablement l’intensité des dommages éléments naturels et ainsi à en faire baisser le coût pour l’ensemble de la société. Au moyen de projets à caractère scientifique, la Fondation complète et enrichit les différents dispositifs des ECA dédiés à la prévention des dommages éléments naturels axée sur les objets.
  • Par son travail, la Fondation de prévention contribue au maintien du système économique profitable « prévenir et assurer » des établissements cantonaux d’assurance de droit public.


Notre vision : faire face à temps aux dangers et aux possibles évolutions

  • La Fondation de prévention joue un rôle de précurseur dans la prévention des dommages éléments naturels. Ses projets sont pérennes, car ils portent sur des questions de fond telles que les changements climatiques ou les évolutions de la technique du bâtiment. La Fondation montre ainsi comment traiter des potentiels de danger qui ont changé.
  • L’ambition de notre Fondation : atténuer efficacement l’intensité des dommages éléments naturels.
  • La Fondation de prévention investit efficacement ses moyens dans des projets de recherche appliquée portant sur les domaines thématiques concernés par des dommages particulièrement coûteux pour les ECA.
  • Elle met la priorité sur les projets qui présentent un bénéfice prévisible sur le plan économique, c’est-à-dire dont l’utilité globale dépasse potentiellement les charges engendrées.
  • En fonction des développements et besoins prévisibles à long terme dans la prévention des dommages éléments naturels, elle formule des questions de recherche et de développement et met publiquement leur étude au concours.
  • La Fondation de prévention soutient des projets novateurs et encourage en particulier aussi ceux des jeunes scientifiques, ingénieurs et spécialistes de l’environnement qui commencent à travailler dans le domaine de la recherche dédiée aux dangers naturels / sinistres dus aux éléments naturels et qui travaillent dans le cadre de projets de la Fondation.
  • Elle communique activement les résultats de ses projets à tous les cercles intéressés.
  • La Fondation de prévention garantit le contact avec les milieux de l’enseignement et de la recherche ainsi qu’avec d’autres cercles intéressés, au moyen d’un travail de relations publiques continu, d’actions et de publications ciblées, auxquels s’ajoute un choix réfléchi des membres du Conseil de fondation.
  • Le Conseil de fondation bénéficie d’un large soutien de la part des représentants des branches concernées et des groupes d’intérêt.


Notre position : indépendants, mais bien ancrés au sein d’un réseau

  • La Fondation de prévention met la priorité sur les intérêts des ECA et de leurs organisations faîtières lors de la mise au concours et du choix de projets.
  • Le financement de la Fondation de prévention s’effectue en cas de besoin avéré. Les ECA et l’Union intercantonale de réassurance UIR statuent sur les demandes de financement du Conseil de fondation. L’Association des établissements cantonaux d’assurance incendie AEAI et l’UIR sont chargées de la comptabilité de la Fondation. Une révision est effectuée chaque année par l’organe de révision de l’AEAI / l’UIR.
  • Tous les quatre ans, la Fondation de prévention présente aux ECA une analyse d’efficacité et elle demande la possibilité de poursuivre ses activités.
  • La Fondation de prévention s’appuie sur le Corporate Design des organisations communes des ECA.
  • La Fondation de prévention tisse des liens avec tous les partenaires importants actifs dans la prévention des dommages éléments naturels, en particulier avec les milieux politiques, et encourage la collaboration interdisciplinaire.
  • La Fondation de prévention exerce ses activités de manière indépendante et responsable. Les organisations communes AEAI / UIR lui fournissent, contre une facturation des coûts, les prestations nécessaires en termes de personnel et d’administration.


Nos principes : une approche théorique, pratique et applicable concrètement

  • La Fondation de prévention s’adapte en particulier aux besoins des ECA et met à leur disposition, à long terme, les bases scientifiques utiles et les outils pratiques pour réduire l’intensité des dommages liés aux dangers naturels sur les bâtiments.
  • La Fondation de prévention soutient les projets dont le caractère novateur offre une valeur ajoutée aux ECA.
  • Les mises au concours mentionnent toujours les critères selon lesquels les projets soumis sont évalués et elles donnent des indications sur la composition de l’organe d’évaluation.


PDF